Comment acheter une maison sans apport ?

Achat d'une maisonComment acheter une maison sans apport ?

Acheter une maison sans apport implique de recourir à d’autres ressources financières pour rassurer l’établissement de crédit. En effet, ce dernier accorde plus de confiance aux profils sérieux. Pour les banques, l’apport personnel est l’une des garanties de sécurité. 

Peut-on acheter une maison sans apport ?

Pour acheter une maison, l’apport personnel d’un accédant représente une sécurité pour les établissements bancaires. Plusieurs ressources permettent de le constituer :

  • Épargne ;
  • Prêt d’un garant ;
  • Héritage ;
  • Etc.

Ce dispositif prémunit d’une situation d’impayés. Bien qu’il ne soit pas une obligation dans un achat immobilier, il n’en reste pas moins essentiel.

De plus, il s’agit d’un argument supplémentaire lorsqu’un demandeur souhaite acheter une maison sans CDI par exemple. La solvabilité de ce dernier reste la priorité des banques lorsqu’elles évaluent un dossier de prêt. La justification de revenus stables et réguliers constitue un point décisif dans l’obtention du crédit. Ainsi, demander un crédit immobilier sans CDI et sans apport réduit à néant les chances de réponse positive. 

Néanmoins, les banquiers n’excluent pas définitivement les profils sans apport. Ils accordent des financements à quelques catégories de demandeurs. Le point commun entre elles reste la capacité de justifier une situation financière stable.

Peut-on acheter une maison sans apport ?
Source : shutterstock.com

Comment faire ?

Des alternatives sont possibles pour une accession à la propriété sans apport. Le futur acquéreur peut actionner l’un des leviers suivants :

  • Souscrire un PTZ ou prêt à taux zéro ;
  • Demander un PAL ou Prêt action logement ;
  • S’intéresser à d’autres aides locales ;
  • Anticiper la contribution avec les bénéfices d’entreprise.

Les primo-accédants sont éligibles à plusieurs aides de l’État, dont le PTZ. Le profil concerné est un futur acquéreur de sa première résidence principale. Celui qui a été locataire de son logement depuis 2 ans peut également prétendre à cette aide. Le PTZ propose un financement pouvant couvrir jusqu’à 40 % du projet immobilier. De plus, le souscripteur ne paie aucun intérêt dans ce prêt, car l’État s’en charge. 

Les salariés d’une entreprise non agricole dans le privé peuvent demander le Prêt action logement. Les caractéristiques de ce crédit immobilier qui permet d’acheter une maison sans apport sont :

  • Entreprise de 10 salariés minimum ;
  • Financement jusqu’à 30 % du prix de ventre ;
  • Acquisition d’une résidence principale ;
  • Montant du prêt fixé à 25 000 euros maximum ;
  • Durée de prêt limitée à 20 ans.

Les collectivités territoriales et certains organismes octroient des aides financières pour acheter une maison sans apport. Ces prêts se présentent sous forme de :

  • Chèque Premier Logement (Marseille) ;
  • Prêts fonctionnaires ;
  • Prêt Tours Plus (Tours) ;
  • Prêts CAF ;
  • Etc.

Les entrepreneurs d’une société de 50 salariés minimum bénéficient d’un autre levier pour acheter une maison sans apport. Ils peuvent anticiper leur participation en débloquant leurs bénéfices.

Les principales formalités pour obtenir un prêt immobilier sans apport sont :

  • Démontrer sa stabilité professionnelle ;
  • Justifier des revenus réguliers ;
  • Évoquer d’autres placements de valeur ;
  • Prouver un taux d’endettement correct ;
  • Justifier une situation bancaire convenable ;
  • Justifier l’absence d’apport ;
  • Argumenter avec son âge.

L’âge est effectivement un facteur important dans l’obtention d’un prêt immobilier. Un demandeur de 30 ans a plus de chances qu’une personne plus âgée. En effet, son parcours professionnel peut être insuffisant pour constituer une épargne. 

Comment faire ?
Source : shutterstock.com

Qui peut emprunter sans apport ?

Les prêts immobiliers sans apport sont généralement accessibles à trois types de profils :

  • Jeunes actifs ;
  • Investisseurs locatifs ;
  • Particuliers titulaires d’un solide compte d’épargne.

Les jeunes sont des clients intéressants pour les banques en raison de leur âge. S’ils n’ont pas encore pu d’économiser, ils ont davantage de temps pour rembourser l’emprunt. Il leur est donc possible d’acheter une maison sans apport avec un seul salaire.

Les investisseurs locatifs souscrivent des prêts immobiliers pour servir de financement. Ce recours donne également accès à des avantages fiscaux. Les intérêts du prêt peuvent effectivement être déduits des loyers. La base imposable baisse à mesure que l’investisseur emprunte un montant important.

Les titulaires d’une assurance-vie ou actionnaires d’une entreprise peuvent obtenir un prêt immobilier sans apport. Ces caractéristiques constituent une garantie de leur stabilité financière au regard des établissements créanciers. Cette offre est d’ailleurs plus avantageuse lorsque les placements ont un taux de rendement supérieur au taux du crédit.

Et combien ?

Le montant du prêt immobilier accessible dépend largement du profil de l’accédant. L’apport peut prendre plusieurs formes, notamment les aides financières. Celles-ci sont d’ailleurs appelées prêts constitutifs d’apport personnel

En principe, cette part sert à couvrir les frais du notaire. Les offres de crédit à 100 % permettent par exemple de souscrire un PAL ou PTZ. Cela permet de s’acquitter de ces dépenses annexes. Des banques proposent même des crédits à 110 %, c’est-à-dire couvrant le montant total du projet immobilier. En raison du risque d’impayés qu’ils représentent, il est très difficile d’en obtenir un. Il faut présenter un dossier solide et sans faille.

Qui peut emprunter sans apport ?
Source : shutterstock.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here