Quels sont les frais lors de l’achat d’une maison ?

Frais immobiliersQuels sont les frais lors de l'achat d'une maison ?

Un projet immobilier comprend différents frais lors de l’achat d’une maison. Il faut ainsi calculer la totalité de ces frais avant de passer à la signature de l’acte de vente. De plus, il est important de connaitre les différences entre une location et un achat de logement. En effet, un investissement locatif peut se révéler moins onéreux que d’acheter une maison dans certains cas. Pour faire un choix éclairé, il est essentiel de comprendre ce que comportent les frais lors de l’achat d’une maison.

Les différents frais pour l’achat d’une maison à prendre en compte

Le prix de vente est souvent le coût le plus évident parmi les frais pour acheter une maison. Pourtant, un projet immobilier regroupe un certain nombre de dépenses auxquelles l’acquéreur ne songe pas immédiatement. Avant toute décision d’acquisition, la première étape est donc de calculer tous les frais.

En principe, l’achat d’une maison génère des frais divers, dont :

Les différents frais pour l'achat d'une maison à prendre en compte
Source : shutterstock.com

Par conséquent, toute décision d’investissement immobilier exige une mûre réflexion sur l’ensemble des frais lors de l’achat d’une maison. En revanche, toutes les dépenses sont rattachées au prix de vente du logement. Autrement dit, ce dernier détermine le pourcentage et le taux applicable au reste des charges. Il sert ainsi de base de tous les calculs.

Le prix de vente du bien immobilier a un impact majeur sur les frais lors de l’achat de celui-ci. Les mouvements observés sur le marché immobilier ont ainsi des répercussions sur :

  • Le montant du prêt immobilier ;
  • Les frais de notaire ;
  • La commission de l’agent immobilier.

La meilleure période pour envisager un achat immobilier est donc celle où les prix sont à la baisse. Néanmoins, il reste la possibilité de négociations auprès des agences.

Les frais de notaire pour l’achat d’une maison regroupent les dépenses liées aux :

  • Droits de mutation ;
  • Émoluments ;
  • Droits de gestion.

Les droits de mutation sont également appelés les droits d’enregistrement. Ils servent à effectuer le changement de propriétaire de manière officielle.  

Les frais d’agence immobilière sont établis pour leurs services. Par conséquent, ces dépenses sont très aléatoires dans certaines situations. Ces frais varient selon :

  • L’agence immobilière ;
  • La zone géographique du bien ;
  • Le marché immobilier.

Les négociations sur ces charges sont possibles. Toutefois, l’acquéreur doit comprendre que la commission maintient la motivation de l’agent immobilier.

La souscription d’un crédit immobilier est une pratique courante. L’emprunt permet souvent de compléter le budget d’achat d’une maison. Le montant d’un prêt est fonction de plusieurs variables, dont : 

  • L’apport personnel ;
  • Le prix d’achat du bien immobilier ;
  • La solvabilité du demandeur ;
  • La capacité d’endettement ;
  • La durée de remboursement ;
  • Le taux d’intérêt.

Pour obtenir un prêt immobilier, le taux d’endettement est fixé à 33 %. En d’autres termes, les mensualités ne peuvent excéder le tiers des revenus du demandeur.

Les frais annexes constituent des dépenses importantes lorsqu’ils sont additionnés. Dans un investissement immobilier, ils doivent être calculés avant de mettre en place le projet immobilier pour éviter les mauvaises surprises. Parmi ces frais lors de l’achat d’une maison supplémentaires figurent entre autres :

  • Les travaux d’entretien ;
  • La mise en conformité ;
  • La rénovation énergétique ;
  • Les frais charges de copropriété ;
  • La taxe foncière ou d’habitation ;
  • Etc.
Les différents frais pour l'achat d'une maison à prendre en compte
Source : shutterstock.com

Comment calculer les frais d’achat d’une maison ?

Pour calculer les frais lors de l’achat d’une maison, il convient de faire un inventaire et d’additionner tous les postes de dépenses. Certains sont règlementés quand d’autres sont librement fixés par les professionnels : notaire, agence immobilière, collectivité territoriale, etc. 

Les émoluments ou honoraires du notaire représentent un faible pourcentage des frais de notaire. En effet, il ne perçoit qu’environ 1 % du prix de vente total du bien. Le reste de ce qu’il collecte représente les débours et la part reversée à l’État sous forme de taxes et impôts. Au final, un acquéreur paie 7 ou 8 % du bien dans l’ancien pour ces dépenses. Ces taux descendent à 2 ou 3 % dans le neuf. En moyenne, 80 % des frais représentent des taxes prélevées par l’État. 

Les agences immobilières établissent des tarifs variables selon plusieurs critères. Néanmoins, les honoraires ne dépassent pas les 10 % du prix de vente du bien immobilier. Les agents touchent au minimum une commission de 3 %. Leurs obligations sont nombreuses et règlementées, dont l’affichage des taux qu’ils pratiquent. En effet, ils doivent communiquer les FAI ou frais d’agence inclus. Ceux-ci peuvent s’exprimer en forfait fixe ou honoraires variables.

Parmi les frais annexes figurent les taxes d’habitation et foncière, respectivement à hauteur de 24,56 % et 21,59 %. Les charges de copropriété coûtent en moyenne environ 46,77 euros par mètre-carré. 

Comment calculer les frais d'achat d'une maison ?
Source : shutterstock.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here